Soutien affirmé de la Collectivité Territoriale de Guyane à l’industrie aurifère guyanaise et à Auplata : projet d’entrée de la CTG au capital d’Auplata

d223d3 Communiqués

Lors de sa visite officielle le 28 mai 2018 du site minier de Dieu Merci, le Président de la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG), Rodolphe Alexandre, a pu apprécier l’état d’avancement de la construction de l’usine de cyanuration. Au cours de cette visite, il a réaffirmé le soutien de la CTG à l’ensemble de l’industrie aurifère guyanaise, et plus particulièrement à Auplata (Euronext Growth – FR0010397760 – ALAUP) en annonçant son souhait d’entrer, de manière minoritaire, au capital social de la société.

Auplata est la première société minière de Guyane française à avoir obtenu les autorisations nécessaires pour la construction d’une unité industrielle afin d’extraire l’or contenu dans le minerai par le procédé de cyanuration. Après la création d’une unité pilote en 2015 sur la commune de Rémire-Montjoly et avec l’achèvement de la construction de la première usine de cyanuration en 2018, permettant le démarrage de la production d’or au 2nd semestre 2018, Auplata espère ouvrir la voie à l’industrialisation à l’ensemble de la filière aurifère guyanaise.

Consciente des opportunités en matière de création d’emplois qu’offre l’exploitation minière aurifère, la CTG, par la voix de son Président, a fait part de son souhait, sous réserve d’un vote favorable lors de la prochaine assemblée de la CTG, de sa volonté d’entrer au capital de la société Auplata.

Rodolphe Alexandre, Président de la Collectivité Territoriale de Guyane, déclare :

« L’exploitation des ressources potentielles de Guyane, et notamment aurifères, constitue un enjeu majeur de son développement économique et social, au service de l’intérêt général des guyanais et du rayonnement du territoire.

Auplata œuvre au développement de l’industrie aurifère guyanaise, et plus largement au développement économique de la Guyane française, ce qui justifie pleinement notre accompagnement. »

Didier Tamagno, Président-Directeur général d’Auplata, commente :

« Je me réjouis de pouvoir compter prochainement la CTG parmi nos actionnaires, un soutien public pleinement investi dans l’industrie minière aurifère.

Je vois à travers leur investissement une récompense des efforts d’Auplata, notamment pour soutenir la création d’emplois en Guyane française. »

Les modalités d’entrée de la CTG au capital d’Auplata seront communiquées ultérieurement, consécutivement à l’approbation de ce projet par l’assemblée de la Collectivité Territoriale de Guyane.

Télécharger le communiqué de presse